Retour en haut

Un établi DIY, robuste et accessible

Photo établi fait maison

Pourquoi s'embêter ?

Je vous passe le chapitre concernant la satisfaction ressentie lors de la réalisation de son propre établi DIY, et également le bénéfice moral apporté par le travail manuel effectué après une journée de travail devant un PC. Il existe évidemment des établis tout faits, parfaitement ajustés et robustes et en vente dans le commerce. Selon le temps dont vous disposez, et votre niveau d'outillage peut-être préférerez-vous acheter un établi tout fait. Je vous propose dans ce cas de suivre le petit comparatif d' équipement de l'atelier présenté par la bique.

Vous remarquerez que je parle uniquement du niveau d'outillage, et non d'une quelconque aptitude au travail manuel. Je suis persuadé que la qualité du travail réalisé dans ce genre de projet est avant tout liée à un doux mélange d'investissement personnel, de temps et simplement de volonté de mener cela à bien. Tout cela étant bien sûr facilité par un bon niveau d'outillage.

Fabriquer son établi DIY

Etape 1 : Bon qu'est-ce qu'on fait...

Et oui, avant d'attaquer quoi que ce soit, commençons par un plan de notre établi DIY, on n'est pas obligé de sortir la grosse Bertha (modeleur CAO 3D), un dessin sur un coin de feuille suffit à avoir une vision globale de quoi acheter, et de comment le monter!

Voici un plan 3D de l'établi DIY détaillé dans la suite de cet article.

Vous pourrez trouver la plupart des dimensions nécessaires à la réalisation sur le plan ci-dessous (téléchargeable au format PDF).

Mise en plan établi

Etape 2 : Le matériel

Concernant le matériel, vous aurez évidemment d'un peu plus d'outils pour faire un établi DIY que pour faire votre potager par exemple...

Nous ne parlons cependant pas de l'achat d'un combiné bois ou d'un tour! Il est pertinent de privilégier au maximum l'utilisation d'outils manuels pour ce genre de projets. Attention cependant à prendre le soin de choisir du matériel de qualité , y compris pour de l'outillage manuel!

Et le bois alors! Vous pouvez bien sûr vous rendre dans votre magasin de bricolage préféré! Mais tout cela n'est pas trop bique... Mon choix se porte davantage vers les scieries locales. Les prix y sont très attractifs, et le bois beaucoup plus droit que celui que j'avais pu acheter en grandes surfaces. La contrepartie : il faudra poncer, voire raboter le bois pour une bonne finition. J'ai utilisé du pin, très bon marché, et largement suffisant pour un établi DIY.

Scierie SCBois
Transport bois

Il faudra donc non seulement trouver une bonne scierie, si vous avez un peu de chance, ils vous offriront même la découpe, ce qui facilitera grandement le transport! Sur la région stéphanoise, je me fournis chez SCBois par exemple.

Ajoutez à cela une bonne quantité de colle à bois, et quelques tire-fonds pour fixer le plateau sur le chassis, le coût total s'est élevé pour ma part à environ 90€, des cacahuètes pour un établi massif de cette qualité.

Etape 3 : Le ponçage, fastidieux mais nécessaire

Photo Masque 3M 6002

Masque 3M 6002

Avant tout, équipez-vous d'un masque, et un bon. J'ai commencé avec des masques jetables de marque distributeurs (d'un grand magasin de bricolage)... Grosse erreur. Je me suis rendu compte (trop tard), que l'air et tout ce qui va avec parvenait à se faufiler entre mon nez et le masque. Après quelques nuits et journées difficiles sur le plan respiratoire, j'ai opté pour un masque avec filtres interchangeables de chez 3M. Ça m'a changé la vie en termes de protection et de confort.

La protection est réellement un élément essentiel à ne pas négliger, qu'il s'agisse de masque, mais aussi de lunettes et de gants. D'autant que le matériel vendu actuellement n'a rien à voir avec celui d'antan, nous avons tous en tête les grosses lunettes de 5kg, qui blessent plus qu'elles ne protègent...

Ponçage bois

Concernant la ponceuse (car oui, une ponceuse électrique voire un rabot électrique sont une réelle nécessité ici...), j'avais récupéré une vieille ponceuse, réparée au fil de fer. Autant vous dire que son utilisation m'a bien fait suer avec un grand C !!! Et je ne parle même pas de l'absence de filtres, qui permettait à ma voiture et à tout mon garage de se revêtir d'une fine pellicule de bois tous les soirs; un vrai régal. Dans la mesure du possible choisisez une bonne ponceuse, type Bosch pro, vous serez gagnants sur la durée vous pouvez me croire (sinon le calcul est vite fait)!

Un ponçage préalable de l'ensemble du bois utilisé pour l'établi est plus adapté car plus simple (moins de recoins), et il permet de mettre les planches au net avant l'assemblage. Évidemment, si vous possédez un combiné bois, cette étape ne sera pas utile, et vous obtiendrez un résultat bien supérieur.

Etape 4 : Le chassis de l'établi

Nous cherchons à utiliser au maximum un assemblage au moyen de tenons et mortaises. Cela assure une rigidité, et une tenue aux efforts impossibles à atteindre par un simple vissage (et nécessaires pour un établi). J'ai fait le choix de coller ces assemblages, certains privilégient des tenons et mortaises chevillés pour verrouiller les assemblages. La résistance d'un assemblage collé est toujours surprenante, pour vous rendre compte de cela, prenez simplement deux bouts de bois que vous encollez, et essayez de les séparer... Bon courage!

Assemblage tenon mortaise

Concernant le tenon, je commence par réaliser le marquage en utilisant bien une équerre de menuisier. Pluqu'à découper, en alternant entre scie égoïne, scie à dos et scie à onglets suivant les zones à découper. Attention, la qualité de votre découpe déterminera la rectitude finale de votre établi!

Marquage tenon
Sciage tenon
Sciage scie à onglet

En ce qui concerne la mortaise, prenez les marques en utilisant le tenon précédemment taillé comme gabarit. Une fois la marque réalisée, reste à creuser la mortaise au ciseau à bois ou à la défonceuse. Cette dernière vous fera gagner un temps considérable, et permettra d'obtenir une qualité et une précision supérieures.

Taille mortaise
Tenon-Mortaise supérieur

Une fois tout cela terminé, testez l'assemblage total du chassis de l'établi, avant de procéder à l'encollage. Cela permet de s'assurer que tout se monte correctement. Pour éviter tout désagrément, pensez bien à appairer chaque tenon avec la mortaise correspondante (numérotation par exemple). En ce qui concerne la colle, il n'est pas nécessaire d'en déverser des litres. Appliquer un film étalé avec le doigt suffit largement à maintenir en place le montage. Attention à toujours utiliser des serres-joints lors du collage, pour assurer un parfait contact entre toutes les pièces. Cela conditionne la tenue finale de l'établi.

Collage Tenon-Mortaise
Assemblage du chassis de l'établi

Etape 5 : Le plateau inférieur de l'établi

Plateau inférieur de l'établi

Ici, rien de très compliqué. On coupe, on pose, on colle! Ah si, pour obtenir un bon ajustement, j'ai été obligé de raboter les deux planches centrales de sorte à ce qu'elles s'insèrent parfaitement à leur place, en plaquant correctement l'ensemble des planches les unes contre les autres, et contre les pieds de l'établi. De nouveau, les serres-joins sont indispensables!

N'ayant pas suffisamment de serres-joints, j'ai utilisé des tasseaux de bois qui trainaient pour en faire une "rampe" elle même maintenue sous pression avec quelques serres-joints. Lorsque vous utilisez un serre-joint, pensez bien à utiliser des pièces de bois martyrs de sorte à ne pas marquer la surface finale.

Etape 6 : Le plateau supérieur de l'établi

A ce stade, j'ai eut un petit doute concernant la résistance à la flexion du plateau supérieur de l'établi. Dans le doute, j'ai donc rajouté une traverse sur le chassis de l'établi (sûrement pas nécessaire, mais ça ne fait pas de mal!)

Traverse plateau supérieur établi

Pour réaliser le plateau en lui-même, il est nécessaire d'assembler les 3 planches. Les positionner simplement sur le chassis est une solution simple et efficace. En revanche, pour assurer une résistance mécanique optimale pour la résistance de l'établi, j'ai assemblé ces planches en utilisant des chevilles en frêne (collées), suivant le principe détaillé ci-dessous.

Assemblage plateau supérieur établi

Une fois le plateau assemblé, il faut le positionner sur le chassis (oui ça prend forme!). J'ai choisi d'utiliser des tire-fonds, très utilisés même dans le commerce pour fixer le plateau à l'établi. Pour cela, il faut percer les traverses du chassis, à un diamètre supérieur à celui du tirefonds. Puis, percer de nouveau à un diamètre supérieur à celui de la tête du tire-fonds, de sorte à la noyer. Positionner le plateau précisément, et insérez les tire-fonds uniquement pour faire une marque sous le plateau. Enlevez le plateau, et là où se trouvent ces marques percez à un diamètre inférieur à celui du tirefonds. Bon, une image vallant mieux que mille mots, voyez donc comment monter le plateau sur l'établi:

Voici quelques photos pour mieux se rendre compte!

Perçage traverses
Perçage traverse
Perçage traverse

Pour finir, nous rabotons le plateau pour une parfaite finition, et nous découpons l'extrémité pour faire "propre".

Rabot plateau établi
Découpe plateau établi

Etape 7 : La finition de l'établi

Ayant fait en sorte de produire un établi DIY durable, qui sait quelle vie celui-ci aura-t-il ! Du coup, pourquoi ne pas graver votre nom sur celui-ci. J'ai personnellement utilisé une Dremel , petit outil bien pratique pour tous les travaux de précision. Une fois cela fait, j'ai ajouté un chanfrein sur les pieds de l'établi. En effet, des angles vifs ont une fâcheuse tendance à s'ébrécher...

Rabot plateau établi
Découpe plateau établi

Bientôt fini! On rebouche les fissures en utilisant de la pâte à bois, avant de protéger le bois. J'ai utilisé de la lasure, très facile d'entretien et plutôt accessible. Peut-être serait-il plus pertinent d'utiliser un vernis de qualité.

Pâte à bois
Peinture de l'établi
Perçage traverse

Et voilà, on y est ! Fixez votre étau sur votre établi DIY, (vous remarquerez que j'utilise le DOLEX que je vous ai conseillé dans la page dédiée à l'outillage ).

Photo établi fait maison

Après maintenant quelques mois d'utilisation, aucun souci à déplorer, l'établi est très stable, et rigide. Les dimensions correspondent parfaitement à mes besoins, et sa hauteur de 850 mm est idéale pour moi (je fais 1m78).

< Les bons outils
La BiqueBox >