Retour en haut

Le potager de balcon gratuit en DIY

Mon potager de balcon gratuit en DIY

Un potager en ville?

Jardin suspendu bouteille

Avant tout, il faut rester réaliste. Si vous lisez cela, peut-être aspirez-vous à de vastes plaines, ou à un bout de terre dans la forêt au milieu duquel une petite cabane en torchis sobre et chaleureuse vous accueillerait vous et votre famille en vous laissant la bagatelle d'un petit hectare disponible pour planter vos carottes et accueillir vos plus belles biques. Mais si vous vivez en appartement, que ce soit pour des raisons financières ou professionnelles, vous ne disposerez pas de la même surface cultivable, malgré toute la meilleure volonté.

L'objectif est davantage de planter quelques salades, tomates, radis, en été, et pourquoi pas des carottes ou des poireaux en hiver! Plusieurs méthodes, et plusieurs types de plantations s'envisagent. Si l'objectif est de faire pousser quelques herbes aromatiques, des alternatives plus pertinentes peuvent être envisagées comme les jardins suspendus. En effet, cela ne nécessite que peu de terre, de petits contenants de la taille d'une bouteille plastique seront largement suffisants des tomates cerises peuvent également pousser dans ce type de contenants)

La fabrication

Etape 1 : Le matériel

Vous connaissez le leightmotive de la bique. On n'achète pas ou on achète bien! Si vous faites une table de salon, ou une armoire pour la chambre de votre dernier, les matériaux auront toute leur importance. Pour un fini parfait, du bois droit, sans noeud et chanfreiné sera idéal.

"Il est gentil mais je veux pas dépenser 100 balles de matos pour 2 salades!"

Palettes

Revenons au contexte. Nous voulons un "bac" pouvant contenir de la terre... Du coup, du bois de récupération fera parfaitement l'affaire. Pourquoi pas du bois de palette ? On en trouve un peu partout, et beaucoup cherchent à s'en débarrasser. Ça ne coûte rien, certaines sont de très bonne facture. J'avais par ailleurs récupéré des planches de plinthes issues de précédents travaux qui font aussi parfaitement l'affaire.

Branches forêt

Une autre question se pose. Est-il nécessaire d'utiliser systématiquement des planches, découpées de façon régulière ce qui engendre un certain nombre d'opérations de traitement (abatage, stockage, découpe, éventuel traitement, etc.) et de transport de cette marchandise. Pourquoi ne pas se fournir à la source? Pour cela, rendez-vous dans le bois le plus proche de chez vous, et récupérez le bois mort tombé au pied des sapins et autres chênes ou noisetiers des entourages. Toutes les tailles sont utiles, de quelques millimètres à plusieurs centimètres de diamètre

"D'accord mais les outils eux sont pas gratuits..."

En effet, et ils seront d'autant moins gratuits que vous choisirez de la qualité. Mais l'objectif premier de la bique n'est pas une absence de consommation, mais une consommation raisonnée, pérenne. Pour vous aider à choisir votre outillage, rendez-vous sur la BiqueBox , ou directement sur la page dédiée aux outils de la bique !

Bon alors je vous rassure, pour ce genre de projets, vous aurez besoin d'une scie égoïne, d'un marteau, d'un peu de ficelle et éventuellement d'un tournevis cruciforme. Si vous n'avez pas cela, l'acquisition de ce matériel de base est sans doute une décision pertinente.

Si vous avez d'autres projets en tête, ou bien si vous voulez éviter de vous embêter, je ne peux que vous conseiller un bon établi et un étau. Il s'agit vraiment d'un matériel de base, bien utile pour la plupart, si ce n'est tous les projets de bricolage. Pour plus de renseignements, rendez-vous sur la page destinée à l'outillage . N'hésitez pas à viser la qualité. Un bon étau Dolex vous rendra bien des services...

Etape 2 : Le plan

Je pourrais vous donner un plan côté de mon bac, mais je pense que cela n'a que peu d'intérêt. Je préfère encore vous présenter le modèle en 3D ci-dessous, pratique pour se rendre compte de la structure générale. Je vous conseille cependant de bien mettre à plat votre projet avant de vous lancer, cela vous fera gagne du temps au final!

Etape 3 : Le plancher

Alors, vous avez réussi à trouver votre palette (que vous avez désossée) , vos bois mort, vos clous et votre ficelle. Il vous faudra maintenant réaliser une sorte de plancher. Rien de plus simple. Dans mon cas, le plateau fait environ 100x70 cm. Découpez vos planches dans les dimensions qui vous conviennent, avant de les clouer sur deux tasseaux positionnés sur le dessous. N'oubliez pas de réaliser une encoche pour le passage des pieds!

Scie planches
Plancher
Plancher du potager

Etape 4 : On relève tout ça

Une fois cela fait, vous pouvez mettre en place les pieds, ainsi que la couronne extérieure qui vient rigidifier et maintenir en position l'ensemble système. Je vous conseille vivement l'utilisation d'une équerre de menuisier . C'est un peu du luxe vu ce que nous sommes en train de faire, mais ça a tout de même le mérite de faciliter la vie et de permettre d'obtenir un rendu assez "propre".

Plancher du potager

Etape 5 : le bardage

Nous souhaitions obtenir un résultat assez rustique (c'est un mot qui veut en fait dire qu'on ne pinaille pas trop sur la finition). Du coup, nous avons choisi la finition branche et ficelle. Mais attention à ne pas faire n'importe quoi. En effet la quantité de terre contenue est assez importante, il faudra donc faire en sorte que la structure résiste à la charge.

Des tasseaux relient les parties hautes du châssis. Cela servira à la fois de support aux branches, et rigidifiera nettement le bac. Attention à ce que la terre ne puisse pas déchausser votre bardage, prévoyez bien des appuis pour les branches latérales, je vous conseille la structure présentée ci-dessous :

Bardage potager
Plancher

Etape 6 : l'étanchéité

Enfin l'étanchéité ... Dans la plupart des plantations que je réalise, je privilégie un système fermé. Un pot de fleurs est généralement troué de sorte à permettre à l'eau de ne pas stagner. Le problème de cela en appartement, c'est que lors de l'hivers, lorsque vous rentrez vos jolies plantes, vous rentrez également cette délicieuse eau stagnante qui se trouve dans la coupelle.

Du coup ma technique consiste à positionner une couche suffisamment épaisse de graviers au fond du bac, la porosité de ce mélange étant parfaite pour contenir l'excédant d'eau versée lors d'un arrosage un peu trop généreux. Ainsi, pour contenir l'eau et isoler tout cela du bac en bois, je positionne en dessous une bâche en plastic. Bon il s'agissait pour moi en réalité de plusieurs sacs poubelles ouverts et disposés sur la surface du plancher et sur la hauteur du bardage.

Bache potager
Graviers potager

Etape 7 : de la terre et des graines

Bon et bien nous y sommes! Il ne reste plus qu'à mettre de la terre. Dans mon cas, il s'agissait de 200 L de terre, soit 4 gros sacs de 50L! Une fois tout cela prêt, il reste encore à planter des graines. J'ai utilisé un petit dispositif visant à faire germer nos futurs légumes.

Nos petites graines auront besoin d'eau et de soleil. L'astuce qui a toujours bien fonctionné consiste à utiliser une petite boite en plastique transparent, pour faire une sorte de petite serre. Dans celle-ci, prévoyez plusieurs petites cellules, avec du coton humide, sur lesquels vous posez quelques graines de chaque variété désirée. J'ai utilisé ici une boite de Ferrero Rochers, idéale car elle comporte plusieurs petits emplacements pour disposer des graines!

Germoir
Germoir

Vous y voilà, une bonne chose de faite et pas mal d'espace pour planter vos légumes!

< Les bons outils
L'établi fait maison >