Retour en haut

La sécurité à vélo

L'éclairage, voir et être vu

Avant tout, un point législation s'impose. Tout d'abord, de nuit ou en cas de moindre visibilité, un vélo doit être équipé :

  • de phares et catadioptres avant (blanc) et arrière (rouge)
  • de réflecteurs latéraux ("cataroues, pneus à flancs réfléchissants)
  • des catadioptres de pédales
  • A noter que les normes françaises restent vagues sur le type d'éclairage à adopter (puissance, éclairage, résistance à la corrosion, etc.), alors que la norme Allemande est plus précise. L'éclairage d'un vélo de marque allemande sera donc généralement directement adapté à une utilisation quotidienne. Vous trouverez plus d'informations sur la législation française le site de la fédération française des usagers de la bicyclette Pour résumer, le schéma ci-dessous récapitule l'équipement optimal, pratique et léger conseillé par la bique.

    Les éléments de sécurité du vélo

    Avant tout, concernant les bandes réfléchissantes sur pneus, je ne saurais vous conseiller davantage les pneus Schwalbe Marathon Plus, présentés sur ce site dans la page destinée aux vélo trekking

    Le point clé de la sécurité de nuit se trouve au niveau de l'éclairage. Plusieurs solitions s'offrent ainsi à vous. Eclairages à piles, à batterie, dynamo, amovible ou non, le choix est large, tout dépendra de vos besoins. Utilisateur intensif de vélo à toutes heures, j'avoue ressentir une certaine aversion pour les systèmes d'éclairage à piles ou à batterie rechargeable. En effet, il existe un certain nombre de solutions simples et surtout efficaces pour bien être éclairé à vélo sans être tributaire de l'autonomie et de l'impact environnemental d'une batterie.

    La solution idéale : le moyeu dynamo . Il vous permettra de générer l'électricité nécessaire à la production de lumière, sans que cela n'ait d'impact sur l'énergie à dépenser en pédalage contrairement aux dynamos "traditionnelles". Attention à bien choisir votre moyeu, notamment en fonction du type de freinage que vous utilisez (disques, etc.).

    Si le budget que vous souhaitez consacrer à votre éclairage est limité, la solution à privilégier est l'éclairage à induction. Fonctionnant sur le principe de création de courant inductif , ces systèmes s'adaptent facilement à tous les vélos en quelques minutes. Si ces deux solutions génèrent des flash de lumière, il est possible de maintenir un certain niveau de luminosité à l'arrêt en choisissant un modèle muni de "back-up" (un condensateur qui stocke l'énergie produite et la restitue progressivement). Cela s'avère notamment utile aux stops et feux où il est appréciable d'être vu... La solution peu coûteuse (au moins à court terme) est l'éclairage conventionnel, à pile. Nous vous proposons un comparatif ci-dessous de différents systèmes ne nécessitant pas de moyeu dynamo, plus qu'à choisir !

    Reelight SL120

    Reelight SL120

    Lezyne Femto Drive

    Lezyne Femto Drive

    AWE Nano Fire USB

    AWE Nano Fire USB

    Prix

    39,99 € 23,90 € 14,99 €

    Autonomie max

    illimitée
    clignotant + back-up
    60 h clignotant
    30 h fixe
    9 h clignotant
    3h fixe

    Alimentation

    automatique (rotation roue) piles 2032 USB

    Fixation

    Fixe sur moyeu Amovible
  • strap pour selle, guidon
  • clip pour sac, etc.
  • Amovible
  • strap pour selle, guidon
  • Vêtement de vélo étanche réfléchissant

    Veste vélo

    Avant d'opter pour un vélo trekking, j'ai installé le modèle Reelight, qui a parfaitement résisté dans le temps à la pluie et la neige sur mon vieux VTT décatlon, et fonctionne toujours parfaitement. Attention toutefois si vous possédez des freins à disques à choisir le modèle adapté (SL200 par exemple).

    Si un éclairage bien choisi augmente votre visibilité, un vêtement étanche réfléchissant (si possible de couleurs vives) s'avère judicieux. En effet, la partie haute de votre corps sera davantage visible que les points lumineux situés généralement en bas du vélo, un vêtement du type de celui ci-contre constitue donc un achat bon marché et pratique, tout ce que recherche la bique.

    Le casque

    En ce qui me concerne j'avoue avoir du mal avec le port du casque à vélo. Encombrant et pas toujours agréable à porter, il est souvent délaissé. Pourtant, dès lors que l'utilisation du vélo devient quotidienne, il s'avère indispensable en ville comme en campagne, et bien choisit il peut s'avérer confortable et fonctionnel. Différents modèles sont présents sur le marché, du casque traditionnel au casque casquette en passant par le casque urbain, tout le monde peut y trouver son compte.

    Prix

    Note

    Remarques

    Bern Watts

    Bern Watts

    47,95 à 75,99 € Très confortable, modèle urbain idéal en hiver
    ABUS Metronaut

    ABUS Metronaut

    71,49 à 75,95 € LED intégrée dans molette de réglage pour meilleure visibilité de nuit, casque discret
    AWE Aerolite

    AWE Aerolite

    39.99 € Aération optimale modèle léger idéal en été

    Une fois le modèle sélectionné, il ne reste plus qu'à choisir la taille adéquate, le tableau suivant vous donne la correspondance entre tour de tête et taille des casques de vélo.

    Tour de tête

    53-54 cm 55-56 cm 57-58 cm 59-60cm 60cm et +

    Taille

    XS S M L XL

    < Les accessoires
    L'environnement >